|... Travaux ...|




Les épigrammes de Posidippe de Pella
(P.Mil.Vogl. VIII 309)
critique textuelle, traduction, commentaire



Le papyrus P.Mil.Vogl. VIII 309, qui contient 112 épigrammes hellénistiques attribuées à Posidippe, a été publié en 2001 à Milan dans une excellente édition due à Guido Bastianini, Claudio Galazzi et Colin Austin (BASTIANINI, G. – GALLAZZI, C. (con la collaborazione di Colin Austin), Posidippo di Pella, Epigrammi (P. Mil. Vogl. VIII 309), Edizioni Universitarie di Lettere, Economia, Diritto, Milan 2001.).

Outre le texte même du papyrus, les éditeurs ont effectué un travail de recherche poussé pour relier les épigrammes du papyrus à tout le contexte historique et littéraire qui permet d’appréhender et de situer la poésie hellénistique dont l’épigramme était le genre à la mode.

La découverte de ce papyrus acquis en 1992 par l’Université de Milan, tout comme les travaux d’Alan Cameron sur l’Anthologie Grecque, a ravivé la recherche dans ce domaine ; les premières épigrammes révélées dans un texte provisoire ont suscité de nombreux articles de corrections, de commentaires, spéculant sur la teneur totale du papyrus. Cette attente, voire cette impatience, savamment attisée par des informations divulguées au compte-goutte, a été assouvie en 2001, et il ne se passe pas un mois depuis sans que paraissent un article, des actes de colloque, sur une épigramme particulière, sur le papyrus dans son ensemble ou sur la littérature IIIe siècle hellénistique. En effet, ce papyrus, remarquablement bien conservé et restauré, nous livre de nombreuses informations qui nous permettent de compléter notre connaissance d’un genre, d’un auteur, des goûts d’une époque, des techniques éditoriales et de la vie sociale et politique dans l’Alexandrie ptolémaïque et le monde grec.


Lorsque j'étais venu trouver M. Jean Gascou en juin 2002, je n’avais qu’une vague idée de ce que pouvait être la papyrologie, mais j’avais la ferme intention de me former à cette discipline pour me rapprocher davantage des Sciences historiques. Le papyrus que M. Gascou m’a proposé combinait le double avantage de ne pas être trop difficile d’accès à la lecture pour un débutant et de rester dans le domaine littéraire qui m'était familier, tout en ouvrant des perspectives qui m’étaient jusqu’alors inconnues. En effet, en plus de devoir me former très rapidement à la papyrologie, il m’a fallu découvrir la période hellénistique, son histoire et sa poésie, un monde finalement très peu enseigné au cours d’un cursus universitaire français. Je souhaitais acquérir des techniques pour aborder un texte par sa matérialité, et j’ai découvert l’univers insondable de l’épigramme grecque.

Le présent travail m’a permis de mettre en œuvre les compétences que je me suis efforcé d’acquérir tout au long de l’année. Il s’agissait avant tout de donner une première traduction française des épigrammes attribuées à Posidippe de Pella, transmises par le P.Mil.Vogl. VIII 309. Comme il est nécessaire de traduire le texte le plus sûr possible, la partie la plus conséquente de mon travail a consisté à réviser le texte de l’editio princeps, tout en prenant en compte les plus récents acquis de la recherche. Enfin, il m’a paru utile de présenter le papyrus de manière globale, avec toutes les questions qu’il pose encore, et d’assortir chaque épigramme d’un commentaire minimal pour en faire ressortir les enjeux. Faute de temps et de place, je n’ai pu développer beaucoup cet aspect de mon travail. Puisse cette traduction encourager d’autres chercheurs à travailler sur ces textes ! L’ouvrage ne manque pas…


La science n'ayant d'intérêt que partagée, je mets à disposition le texte de mon mémoire de DEA sous forme de fichiers PDF zippés, à télécharger: Posidippe-PDF.zip. Une édition électronique mise à jour régulièrement est diponible au format PDF sur le site de Classics@.
Mais attention! Soyez sympa de ne pas me pirater complètement! Si vous devez utiliser une partie de mon travail, je vous prie de bien vouloir citer votre source sous la forme :
"LAUDENBACH, Benoît, Les épigrammes de Posidippe de Pella (P. Mil. Vogl. VIII 309) : critique textuelle, traduction, commentaire, mémoire de DEA soutenu sous la direction de Jean Gascou, UMB Strasbourg II, 2003".

Puisse-t-il servir à la communauté scientifique et au grand public!...


© 2005 Benoît Laudenbach